Rechercher

Contester une saisie immobilière

Lorsque la saisie de votre bien immobilier et sa vente forcée ont été ordonnées, commence un long processus pour le saisi.

La phase judiciaire préalable à la vente forcée, appelée « audience d’orientation » est essentielle et il ne faut pas la négliger.

Après cette audience, vous ne pourrez plus contester les réclamations de votre créancier.

Il est donc essentiel à ce stade de la procédure de soulever toutes les contestations utiles.

Outre une multitude de contestations possibles, c’est à ce moment-là qu’il vous faudra vérifier que la somme réclamée par votre créancier n’a pas été survalorisée, contester la mise à prix et demander le cas échéant l’autorisation de vendre amiablement.

De même, vous ne devez pas négliger la phase de vente forcée.

Celle-ci se fait par adjudication, c’est-à-dire aux enchères. Pour bien vendre un bien, même dans le cadre d’une vente forcée, il faut que les éventuels acquéreurs soient nombreux et intéressés.

Dans ce cadre, il est impératif de mettre en valeur votre bien, afin d‘attirer les potentiels acquéreurs et d’éviter que la vente se fasse à vil prix.

L’intervention de l’avocat est obligatoire et vous ne devez pas vous en passer tant les créanciers poursuivants survalorisent fréquemment leur créance, notamment en matière bancaire.

Posts récents

Voir tout

Délivrance conforme et prescription

En matière de vente de biens de consommation, le Code de la Consommation impose au vendeur professionnel une obligation de délivrance conforme qui l’oblige a réparer ou remplacer le bien vendu, indépe

© 2017 par Lilian MERICO

 
 
G
M
T
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Text-to-speech function is limited to 200 characters
 
[removed]
 
Options : History : Feedback : Donate Close
apps.10758.9007199266245564.c55a36f5-144